Hoot

Lost Breath EP

Label(s) : Filthy Broke
Sortie : 29 juillet 2014


Écurie des excellents MJC et Morbidly-O-Beats, dont la toute récente collaboration sur LP, première sortie exclusivement digitale du label fera l’objet d’un prochain DDDD, FilthyBroke Recordings, adoubé par Odd Nosdam lui-même sur l’inaugural Earwax Volume One de mai dernier, semble décidé à reprendre les choses là où Anticon les avait laissées avant d’effriter son identité à force d’appels du pied au public indie pop.

En témoigne cet EP d’instrus enregistrés dans la seconde moitié de la précédente décennie par le Chicagoan Hoot, beatmaker désormais basé à Denver dont les rêveries languides et lo-fi (The Follow), résolument DIY dans la forme autant que dans l’esprit, évoquent les vignettes kaléidoscopiques du DJ Mayonnaise des débuts (What Do You Do et son bandonéon badin au second plan des samples, scratches et beatbox baroques) comme l’électronica nostalgique et distordue, futuriste et bucolique à la fois des premiers Boards Of Canada (Planetary Alignment) ou encore l’abstract sur coussin d’air d’Alias (Pass).

Des douces vocalises vocodées sur clavier tâtonnant d’All They Saw aux enluminures électro psyché de l’extatique et déglingué Love In A Machine’s Heart, Tanner Pain y fait preuve d’une candeur assez désarmante, culminant en bout de disque sur Hope Strings, ballade vintage qui envoie Stevie Wonder copuler avec Christ. sur un lit de claviers vintage. Un talent à suivre.


Télécharger HootLost Breath EP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  • Bien bon ça aussi. C’est de moins en moins dark en fait DCALC – le prenez pas mal, ça me va parfaitement =) -.
    Par contre, que tu cautionnes le vocoder d’All They Saw, why not, il est en effet doux et agréable (et me fait d’ailleurs penser à Impossible Soul sur The Age of Adz de Sufjan Stevens dont tu n’avais pas apprécié l’utilisation pour le coup), mais celle de Last Night, tu la valides ?

  • Rabbit :

    Oui ce coup-ci on a été soft. Va falloir trouver du bon gros doom pour ce week-end sinon adieu la réput’. :P

    Le vocoder d’ “All They Saw” passe autrement mieux pour moi que celui de Sufjan pour la sobriété du chant (et pour le côté vintage du vocoder vs. autotune, c’est sans doute pas un vrai vocoder d’ailleurs mais le rendu est trompeur), les vocalises un peu acrobatiques passées à l’autotune c’est tout de suite synonyme de mauvais goût ultime, pour moi (d’autant que je déteste ce morceau qui me fait penser à du mauvais Of Montreal qui aurait viré prog).

    “Last Night” par contre le morceau n’est pas bien marquant mais pareil, ça fait plus vintage qu’autre chose, pas vraiment démonstratif ou grandiloquent.

  • C’est vrai que c’est pas mal du tout ce “Lost Breath EP”. Une espèce de rap alternatif, d’Abstract Hip Hop électronic et déjanté, assez bizzaroïde, parfois groovy et ultra cool.
    A +

    • Rabbit :

      Content que ça te plaise !