Tadash – Shadow Of Dreams

Shadow Of Dreams, premier titre incantatoire de cet album portant le même nom, suit une trajectoire insidieusement métamorphe et, d’emblée, balance crânement ses atouts sur le tapis de jeu : électronique pelée, post-punk patraque, drone liturgique et psalmodies habitées constituent l’ordinaire d’un album plutôt renfrogné. Un cri à peine plus audible qu’un murmure mais un…

This Will Destroy You – Another Language

 Il est compliqué, en écrivant sur des musiques sombres, de ne pas revenir sans cesse aux antagonismes entre le noir et le moins noir, le gris, le presque lumineux. Plus concrètement, ce phénomène récurrent se situe dans la nature de la mélancolie, prise au sens large, dans le sentiment que procure quelque chose d’à la…

Jessica 93 / Mistress Bomb H – Salle de shoot

 Salle de shoot, un titre très bucolique pour une musique primesautière qui recouvre de son velours solaire la moindre parcelle d’espace. Un velours étrange. Souterrain. Soleil noir et vague à l’âme. L’espace repeint aux couleurs du disque : gris, salpêtre, seringues et grosses fissures. La confrontation des empilements de Jessica aux canevas pelés de la…

Ævangelist – Writhes In The Murk

Un arcane. Rien de moins, rien de plus. Une enclave hermétique dédiée au noir et rien qu’à lui. La couleur générale, les sensations provoquées, les images et émotions convoquées, tout part de là et tout y ramène irrémédiablement. À tel point que l’on pourrait y voir une sorte de concept, une pose ou, en tout…

MALAÏSE – s/t

Une basse au cordeau, une batterie extrêmement sèche, une guitare qui ressuscite les pulsions morbides et les fulgurances hachées de John McGeoch, on a de prime abord l’impression d’avoir posé la main sur un inédit des Banshees. En moins pop et plus torturé toutefois, plus écorché aussi. Pour le reste, des intonations de la voix à…

Earthling Society – England Have My Bones

Un souffle singulier chargé de vapeurs psychotropes s’élève en volutes épaisses à la sortie des enceintes. On a tôt fait de l’inhaler et ça grandit sournoisement dans la boîte crânienne. Ainsi, centré sur soi-même et l’espace immédiat, on est tout à la fois ici et ailleurs, maintenant et à une autre moment. Earthling Society se…

Mamaleek – He Never Spoke A Mumblin’ Word

Comment faudra-t-il s’y prendre pour transmettre une émotion ? Quoi de plus idiosyncrasique et subjectif qu’une impression ? Comment expliquer en quoi un amalgame de bruits bruts – guitares concassées, voix littéralement expulsées dans un râle qui tient autant de la souffrance que de la délivrance, production réduite au strict minimum (Jack Shirley au mixage,…

Geins’t Naït & Laurent Petitgand – Je vous dis

Quand ce genre de disque se révèle, au détour hasardeux d’un fil Soundcloud, on est tenté de remercier, le front par terre, le hasard qui l’avait mis là. Des dizaines d’écoutes plus tard, de la plus abasourdie à la plus béate, il est temps de revenir sur l’objet de tant de grâces. Du point de…

Ensemble Economique – Melt Into Nothing

Nouvel opus d’une lignée déjà longue ayant vu le jour en 2008, Melt Into Nothing a enfin réussi à atteindre les couches les plus enfouies de mon encéphale. Pourtant, depuis Starving Weirdos, RV Paintings et tout ce que Brian Pyle a pu sortir sous l’alias d’Ensemble Economique, force est de constater que le paradigme reste inchangé…

Dalida – s/t

  Désormais, elle n’est plus seule. Au vent mauvais, les affres de la solitude.   D’un côté Klaus Legal, de l’autre, DaiKiRi. Un contre deux. Une entité solitaire versus un duo. Chacun s’occupant sans doute d’un globe oculaire, ce qui expliquerait enfin le léger strabisme de l’icône décédée. En tout cas, une opposition que l’on…