Jel

Greenball 4 EP

Label(s) : Auto-production
Sortie : 4 mars 2014

Étiquettes : ,


Hasard ou coïncidence, on faisait référence à Jel pas plus tard que la semaine dernière à propos d’Edison et voilà que le beatmaker historique d’Anticon nous harponne avec une nouvelle sortie autoproduite de sa série Greenball (dont les deux premiers volets désormais cultes se téléchargent également d’un clic, ici et ).
Comme aux grandes heures de ces compils d’instrus hip-hop qui auraient dû faire du Californien, dans un monde parfait, le dauphin voire l’égal d’un DJ Shadow au panthéon des aventuriers de l’abstract, ce cinquième volet (en comptant le 3.5 de 2012) compile des productions pour certains des projets que Jeff Logan de son vrai nom mène du côté du label à la fourmi – en l’occurrence surtout Themselves, duo d’anthologie avec son vieux compère Doseone qui l’accompagne également au micro chez Subtle et 13&God – agrémentées de collaborations live avec Odd Nosdam, autre rescapé de la nébuleuse Anticon du tournant des 00s, et d’une poignée d’inédits.
Fidèle à la patte qu’on a pu goûter au fil des années chez Deep Puddle Dynamics, Sole, Sage Francis, Atmosphere, Kaigen et autres fleurons de l’alt-rap, Jel distille à coups de beats improvisés avec la virtuosité qu’on lui connaît sur son fameux SP-1200 ces petits grooves dark redoutablement efficaces et savamment déréglés dont il a le secret, toujours teintés des saturations entêtantes et samples bluesy découpés au scalpel que l’on retrouvait dernièrement sur ses productions pour Seregenti, au côté d’Odd Nosdam justement, ou sur le plus dense mais tout aussi fameux Late Pass de l’an dernier. A déguster sans modération.

 


Télécharger JelGreenball 4 EP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bien qu’ayant été très amateur d’Abstract Hip Hop/rap mutant…Je ne connaissais pas ce Jel. C’est vrai que dans un monde parfait, il autait pût être l’égal d’un DJ Shadow. J’ai téléchargé et aimé ce dernier et surtout son « Greenball » de 2002. Quel album : qualité des instru, puissance du son, éclectisme des samples….une grande oeuvre injustement méconnu !!
    Merci pour cette, pour toutes ces découvertes !!!
    A +

    • Rabbit :

      Merci à toi ! Oui Jel c’est un vrai producteur de chevet en ce qui me concerne… en vieux fan de Sole, Sage Francis et toute la clique d’Anticon à la belle époque. Entre lui, Sixtoo, Odd Nosdam et Alias on a eu droit à quelques-uns des plus beaux instrus du genre pendant les 6 ou 7 premières années du label.