The Cowboy – WiFi On The Prairie

Je ne sais rien de ce groupe. Un nom relativement commun qui, sur les Internets, ne renvoie à rien de ce qui nous occupe ici. Un titre qui, toujours sur les Internets, renvoie à… vous verrez bien. Obligé de se rabattre sur le communiqué de presse. On y apprend que The Cowboy vient de Cleveland,…

Veuve S.S. – Traître À Tout

On est bien évidemment très en retard sur celui-là, d’autant plus qu’il est épuisé depuis longtemps (mais on en trouve encore quelques exemplaires en cherchant un peu, par là par exemple). Jusqu’ici, Veuve S.S. n’avait sorti que des E.P. (dont un qu’on avait chroniqué par ici) et c’est quand le groupe semble avoir décidé de…

MoE – Examination Of The Eye Of A Horse

Oui, c’est vrai, en ce moment on ne brille pas vraiment par notre assiduité scripturale mais ça ne veut pas dire qu’on n’écoute rien. C’est même un peu paradoxal : plus le rythme des sorties au minimum intéressantes s’accroît, moins on écrit. La faute au temps qui file et à la nuit qui succède au…

Harrowed / Art Of Burning Water – Split 7″

Toujours excédé et toujours désespéré, Art Of Burning Water enchaîne les split en ce moment. Avec Famine, Nervous Mothers et donc, ici, Harrowed. Tous parus ou à paraître, tous composés de morceaux ultra-courts et ultra-violents. Une minute en moyenne et basta. Tabassage systématique, lourdeur extrême, cris d’hyène en furie, basse démonte-pneu et guitares psychiatriques. Du…

Art Of Burning Water – Living Is For Giving, Dying Is For Getting

Cinquième album déjà. Le groupe reste ce qu’il est. Art Of Burning Water c’est moche, dégénéré, ça sent mauvais et c’est approximatif. Et puis, c’est lourd aussi, ça empile les couches dégueulasses les unes sur les autres pour obstruer les capillaires et ça vise l’asphyxie. Et d’ailleurs, souvent ça l’atteint. Art Of Burning Water, ça va…